L'androgyne

Nicola veut nous faire prendre conscience que les apparences sont trompeuses.

En fait, il renverse les valeurs et va au-delà de ce qui est admis dans la société comme étant "correct". En effet, il s'agit de reconquérir cet état initial d'avant la division, d'avant la séparation, car l'androgyne est un signe de totalité.

Alors, en provoquant des réactions agressives, Nicola prouve que la morale admise est un construit social, et que c'est la société elle-même qui fabrique ses propres prisons, ses propres séparations. Nicola, en choisissant de poser ce geste libertaire, semble dire qu'il faut abolir les opposés et les contraires, et il n'y aura plus de "choqué / choquant", mais une unité profonde.

Nicola rêve d'une untité, dans le sens du dépassement des différences des sexes et des identités.

La vraie liberté consiste à aller au-delà de la culture admise en faisant éclater au grand jour une contre-culture jusqu'alors souterraine et donc très peu dérangeante.

Nicola accomplit un travail de subversion contre la morale  fondée sur l'hypocrisie et la discrimination. Il dénonce les tabous.