More

more

1969, réalisé par Barbet Schroeder.

More, le premier film de Barbet Schroeder a revêtu les caractères d’un mythe qui manifeste la déconvenue (assortie d’une nostalgie) que la drogue ne soit que ce qu’elle est ! Une expérience de mirages, finalement vouée à la sécheresse et au désespoir.
Stefan, étudiant allemand fraîchement diplômé, part en quête de lui-même en s'adonnant aux excès décadents du "plaisir". Il va en stop à Paris pour dépasser ses limites, aller vers "more" en terme de sexe et de drogues. Il tombe amoureux d’Estelle, américaine droguée à l’héroïne, et il la suit jusqu’à l'île mythique d’Ibiza ... Sous son influence, il tombe peu à peu dans la spirale infernale de la dépendance. Leurs tempéraments sont opposés sous certains aspects : il tend à garder la "maîtrise", le contrôle, elle fend la bise sans cure des conséquences. Ils partagent pourtant une même personnalité "dépendante", assoiffée de jouissance instantanée. Leur temps perd peu à peu toute structure, leur accrochage à la dope les font décrocher de la réalité. D'instants de plaisir en mauvais trips, Stefan vit une véritable descente aux enfers, où la plongée dans la délinquance, les rechutes et l’autodestruction permanente le mènent à un drame final inéluctable …