Le grand secret

le grand secret

1960, réalisé par Gérald Caldéron

Tibbets a des "soucis", notamment celui de devoir cacher à sa malheureuse épouse l’énormité de l’entreprise dont il a la charge. Il lui faut tenir jusqu’au bout ses engagements, ne jamais fléchir, ne jamais trahir, y compris devant sa femme, le secret dont il s’est porté garant. Cette consigne vaut aussi pour ses subordonnés, car aucune information ne doit filtrer. Le camp d’entraînement est compartimenté en zones parfaitement étanches, nul ne peut circuler sans autorisation de l’une à l’autre. Durant la phase de recrutement, des agents du renseignement ont testé la fiabilité des adjoints de Tibbets, et tous les "bavards" ont été impitoyablement écartés. Tibbets lui-même est sous surveillance, suivi, filé ...