Trilogie

wax   dancetaria   paradize

Les albums Wax, Dancetaria et Paradize constituent ce que Nicola appelle "la trilogie de la renaissance", caractérisée par la nouvelle identité musicale d'Indochine. Le concept de trilogie n'est pas venu immédiatement à l'esprit de Nicola. C'est à la sortie de "Dancetaria" que l'évidence lui est apparue, avec la conviction que le troisième volet ne clôturerait pas seulement la trilogie. Musicalement, une continuité est sensible entre "Dancetaria" et "Paradize", qui forment un diptyque romantique, mais le lien est moins évident avec "Wax", plus pop.

Le visuel des pochettes a son importance pour accéder au sens de la trilogie. Wax représente la découverte de la sexualité, Dancetaria est plus accentué sur l'amour, quant à Paradize, il marque un peu plus la maturité.