Le Péril Jaune

péril jaune

La sécheresse du Mékong

Partis pour explorer une forêt vierge
La région inconnue des rizières Kao Bang
Truffées de fauves féroces et d'anthropophages

Durant la sécheresse du Mékong
Ils restèrent dix jours isolés du monde
Durant la sécheresse du Mékong

Soudain c'est l'embuscade par des sauvages
Brutes sans foi ni loi qui les enfermèrent
Dans des cages en bois la sombre prison

Durant la sécheresse du Mékong
Ils restèrent dix jours isolés du monde
Durant la sécheresse du Mékong
Allez
Durant la sécheresse du Mékong
Ils restèrent dix jours isolés du monde
Durant la sécheresse du Mékong

D'escale à Saïgon des hommes vaillants
Partis pour les délivrer des cannibales
Dans un combat sanglant les rescapèrent

Durant la sécheresse du Mékong
Ils restèrent dix jours isolés du monde
Durant la sécheresse du Mékong
Ils restèrent dix jours isolés du monde
Durant la sécheresse du Mékong
Ils restèrent dix jours isolés du monde
Durant la sécheresse du Mékong

Razzia

Dans le port cette nuit-là
Quai des brumes et série noire
Et voilà le cargo
Qui accoste vers le dépôt
De toute part ils arrivent
Des contrebandiers
Des Thaïs en pousse-pousse
Les bandits de la brousse
Le cargo Mer de Chine
Est rempli d'héroïne
A Canton à Macao
L'enfer du jeu dans les tripots

Razzia sur la schnouff
Toutes les polices aux trousses
Razzia sur la schnouff
Toutes les polices aux trousses
Razzia sur la schnouff
Toutes les polices aux trousses

Blancs et jaunes réunis
Rites et vapeurs à l'infini
Sur le quai ils s'activent
A décharger la marchandise
Les bandits caisse par caisse
Vérifient leur commerce
Le grand maître du jeu
L'insoupçonné Docteur Tseu
Dans la nuit le va-et-vient
Des pousse-pousses est établi
A l'affût pas très loin
L'imper espionne de son coin

Razzia sur la schnouff
Toutes les polices aux trousses
Razzia sur la schnouff
Toutes les polices aux trousses
Razzia sur la schnouff
Toutes les polices aux trousses

Au courant du trafic
Téléphone aux narcotiques
Tout autour du dépôt
Prennent place tous nos héros
Tout à coup et de tous les cotés
C'est l'invasion des policiers
Stupéfiant coup de filet
Les bandits sont prisonniers
Docteur Tseu le voyou
Finira sa vie au trou
Et du haut de leurs bureaux
S'écroulent tous nos héros

Razzia sur la schnouff
Toutes les polices aux trousses
Razzia sur la schnouff
Toutes les polices aux trousses
Razzia sur la schnouff
Toutes les polices aux trousses

Pavillon rouge

Dans tes yeux ton désir
Le grand jeu de ton sourire
Parfumée dès cet instant
La sueur mouillée sur ses vêtements

Attiré beau beauté
Attiré beau beauté

Corps à corps pour coeur à coeur
Toi tu dors disons par peur
Fille pas sage la porte de jade
Au rivage de l'île à boire

Attiré beau beauté
Attiré beau beauté
Attiré beau beauté

Dos griffé toi tu me plais
Te fouetter pour t'attirer
Feu d'amour Pavillon Rouge
Et le jour sur ta bouche

Attiré beau beauté
Attiré beau beauté
Attiré beau beauté

Doux moment la nuit tombée
En jouissant du grand secret
Pourquoi donc Pavillon Rouge
Est tellement tellement jalouse

Attiré beau beauté
Attiré beau beauté
Attiré beau beauté

Pourquoi donc
Pavillon Rouge
Te fouetter
Pour t'attirer

Okinawa

Un visage de fille tout souriant éblouissant
Des cheveux tout noirs une peau dorée des yeux bridés
Elle passait ses jours à repasser et à laver
Dans une sagesse infinie elle y donnait sa vie
C'était sans compter sur lui car tout lui est permis

Oh Okinawa les mains dans les draps
Oh Okinawa comme tu la vois
Oh Okinawa oh oh oh
Oh Okinawa oh oh oh

Par un soleil rouge la remarqua derrière les draps
Elle dans ses chaussons quitta ses frères mais pas sa mère
Un autre univers qui l'attendait pour l'imager
Elle vendit son corps par couverture d'or
La gloire pour le jour la nuit sans amour

Oh Okinawa les mains dans les draps
Oh Okinawa comme tu la vois
Oh Okinawa oh oh oh
Oh Okinawa oh oh oh

Quand les trois garcons et son idée furent arrivés
Par les pleins pouvoirs il les coiffa les habilla
Une fois reconnus ils isolèrent la terre entière
Dans une sagesse infinie elle y donnait sa vie
La gloire pour le jour la nuit sans amour

Oh Okinawa les mains dans les draps
Oh Okinawa comme tu la vois
Oh Okinawa oh oh oh
Oh Okinawa oh oh oh
Oh oh oh
Oh oh oh

Miss Paramount

Dans les bras de Miss Paramount
Magie noire et Satan mon Amour
Allons donc voir ce qui passe ce soir
Une petite frayeur dans les griffes de la peur
Avec toi au service du diable
Main dans la main avec le monstre du train

Elle m'a pincé les bras
Quand apparut Ramba
Elle m'a tordu les doigts
Assise près de moi

Attention ça va commencer
Guérillas des barracudas
C'est effrayant ce qu'il y a sur l'écran
La panique gagne les premiers rangs
Terrifiés devant ce qu'ils voient
Face à face devant ce massacre

Elle m'a pincé les bras
Quand apparut Ramba
Elle m'a tordu les doigts
Assise près de moi

Ma poupée toute épouvantée
Qui se cache les yeux du visage
La prochaine fois on n'ira plus voir ça
Le jardin des tortures au cinéma
Le baiser pour Miss Paramount
Dans mes bras tout déchirés

Elle m'a pincé les bras
Quand apparut Ramba
Elle m'a tordu les doigts
Assise près de moi

Shangaï

Elle est partie pour Shangaï
Elle est partie pour Shangaï
C'était facile sur la muraille
C'était facile sur la muraille

Elle n'avait pas pas pas compris
Pourquoi comment partir d'ici
Elle n'avait pas pas pas compris
Pourquoi comment partir d'ici

Les gardes rouges la suivaient
Les gardes rouges la suivaient
Ils voulaient tous la protéger
Ils voulaient tous la protéger

Elle n'avait pas pas pas compris
Pourquoi comment partir d'ici
Elle n'avait pas pas pas compris
Pourquoi comment partir d'ici

Les batelliers du Yang Tse Tchang
Les batelliers du Yang Tse Tchang
Les pirates coupeurs de langues
Les pirates coupeurs de langues

Elle n'avait pas pas pas compris
Pourquoi comment partir d'ici
Elle n'avait pas pas pas compris
Pourquoi comment partir d'ici

Kao Bang

La petite fille est une guerrière
Elle joue à ce qu'il ne faut pas faire
Contre les dragons elle frappe les yeux fermés
Avec son sabre attaque les cavaliers
Sur un cheval en Mandchourie
C'est dans la plaine qu'elle y sévit
Le baron fou est un tyran
Il pille il tue les paysans
Et ses bandits ont volé l'or du Sin Xiang
Elle décida d'y mettre K.O. Kao Bang
La guerre fit rage jusqu'au matin
La ville tomba entre leurs mains

K.O. Kao Bang
K.O. Kao Bang
K.O. Kao Bang
K.O. Kao Bang

Et dans le ciel elle est si belle
Quand elle sourit sous le soleil
Avec son sabre défendra son village
Et les dragons les mettra dans une cage
La petite fille est une guerrière
Elle joue à ce qu'il ne faut pas faire

K.O. Kao Bang
K.O. Kao Bang
K.O. Kao Bang
K.O. Kao Bang
K.O. Kao Bang
K.O. Kao Bang
K.O. Kao Bang
K.O. Kao Bang

Et dans le ciel elle est si belle
Quand elle sourit sous le soleil
Avec son sabre défendra son village
Et les dragons les mettra dans une cage
La petite fille est une guerrière
Elle joue à ce qu'il ne faut pas faire

K.O. Kao Bang
K.O. Kao Bang
K.O. Kao Bang
K.O. Kao Bang

A l'est de Java

L'escadrille survole de l'île de Cracatoa
Tout finira ici à l'est de Java
Une première mission bombarder la ville
L'opération terrible la routine
Il n'y aura pas
Il n'y aura pas de survivants
Que la fumée
Que la fumée sur le volcan

Trois mauvais garçons
Au goût de l'action
Trois filles dans la lune
Qui dansent sur les dunes
Pour la dernière fois
A l'est de Java

Les filles sur la plage ne font pas attention
Aux premières sirènes que font tous les avions
Les pilotes en ordre attaquent sans pitié
C'est dans les flammes qu'ils vont tout exploser
De tous côtés
De tous côtés c'est la pagaille
Pas de quartier
Pas de quartier pour les canailles

Trois mauvais garçons
Au goût de l'action
Trois filles dans la lune
Qui dansent sur les dunes
Pour la dernière fois
A l'est de Java

Les chasseurs mitraillent sur tout ce qui bouge
Les femmes et les enfants laisseront le sable rouge
Et quand les trois filles ouvriront leurs grands yeux
Il sera trop tard car toute l'île est en feu
Les trois garçons
Les trois garçons les oublieront
Et les trois filles
Et les trois filles y échaperont

Trois mauvais garçons
Au goût de l'action
Trois filles dans la lune
Qui dansent sur les dunes
Pour la dernière fois
A l'est de Java