Rouen, 06 octobre 2009

Pfiou quelle journée et quel concert!
Le stress commence pour moi dès 9h, et une longue attente commence jusqu'à l’ouverture des portes. Discussions avec d’autres fans et le temps passe doucement ...

Arrivée dans la salle. On est côté Oli 2ème rang, à la barrière. On se retourne et quelle surprise de voir la fosse se remplir doucement.

Asyl commence à jouer alors que la fosse n'est remplie qu’a moitié. Ca fait vraiment bizarre sur le coup. J'essaye d'apprécier ce groupe, mais je n'aime vraiment pas. Tant pis, je prend mon mal en patience ...

20h40 : les lumières s'éteignent. L'intro sur grand écran donne des frissons. L'adrénaline monte puis tout explose. Le rideau tombe. Public hurlant, joie intense de les retrouver.
La batterie est plus proche de nous. On se demande quand le rideau qui est derrière eux va tomber, mais on ne s'attendait pas à voir des écrans descendre à la 4ème chanson.

J'ai été surprise de voir les gradins calmes. Dans la fosse aussi c'était un peu "mou" par moment, mais on est quand même beaucoup à sauter partout.

Il y a eu beaucoup de titres du nouvel album qui ont été joués, mais ils avaient aussi parlé d'anciens titres, alors je m'attendais à des chansons de Wax ou Dancetaria ... mais non ...
Malgré tout, les images sur les écrans sont géantes, elles donnent des frissons et on en prend vraiment plein les yeux. Quel boulot ça doit être ! Bravo à Matu et à l'équipe technique ...

Adora avec Nicola qui se touchait bien consciencieusement, Boris se dandinant et nous montrant son postérieur, que du beau spectacle !
J'ai adoré les images du lac, vraiment. Pareil pour l'intro de l'aventurier qui m'a foutu les jetons, mais positivement (oui bon je me comprend).
Le manoir toujours aussi magnifique, un piano-voix exceptionnel avec 3ème sexe et tes yeux noirs (ils devaient en jouer une des deux une date sur deux et ont décidé de nous faire ce plaisir-là). C'est le public qui a chanté quasiment toutes les paroles pour ces deux-là. C'était un superbe moment. J'ai adoré ...
La lettre de métal toujours aussi envoûtante avec Boris se déchaînant, magnifique ...
Un ange à ma table avec une Suzanne en vidéo (on comprend alors le tournage au Familistère).
Club Meteor a fini par déchaîner toute la salle, ambiance de malade à ce moment-là!
La fin approche quand on entend l'aventurier. Un couplet, un refrain, puis plus rien … Nicola a loupé la reprise et du coup il n'arrivait plus à reprendre ! Le public était mort de rire (Nicola aussi) et a été incapable de lui souffler. Il demande alors à Oli qui le lui souffle mais il n'entend pas. En tout cas c'était énorme !!!!
Le dernier jour est annoncé comme étant la dernière chanson. On essaye de dire au revoir sans le vouloir, mais finalement on aura le droit à Union War, Miss Paramount et Je t'aime tant en plus.

J’ai une nouvelle fois pris énormément de photos (comme d’habitude !!).

Les lumières se rallument. On dit bonsoir à ceux qu'on avait croisé pendant la file d’attente et puis on se dirige vers la sortie. Première surprise: des bonbons Indo aussi au merchandising !!!!

Hyper contente que Nicola n'ait fait monter personne sur scène, ça calmera peut-être un peu l'hystérie de certains ...

Je retiendrais aussi les quelques grimaces d'Oli pendant que Nicola était sur l'avancée.

En tout cas ce concert était exceptionnel, je repars encore une fois avec des étoiles dans les yeux, qui ne sont pas prêtes de partir ...