Bruxelles, 30 octobre 2013

Concert un peu exceptionel aujourd'hui. J'emmène Léa à son premier concert d'Indochine, et même premier concert tout court. Depuis le temps qu'elle m'en réclame un ;-)

Nous voici donc en route ce matin pour nous rendre à l'hôtel et y déposer notre petit bagage, puis monter jusqu'à la salle. Léa est toute remontée à l'idée de dormir à l'hôtel et d'assister au concert. Surtout que je lui ai promis une surprise lors du concert ...

On arrive à Forest et on attend. On papote, on blague, on poste sur Insta, Twitter et Facebook des petites photos pour rassurer papa. Puis arrive très lentement le moment d'ouvrir les portes et d'aller nous installer. Léa a peur de la cohue, et me serre fort la main. Etant déjà venue à Forest, j'avais repéré la porte idéale pour bien se placer dans les gradins. Comme tout le monde se précipite pour aller en fosse, on est tranquilles et sans bousculade. Passé la porte de la salle, je repère un superbe point de vue : la droite de la technique, au premier rang en bas, tout au bord de la fosse, derrière le mini-bar.

On s'installe, on papote un peu avec les fans derrière nous, on assiste à la première partie, un peu trop bruyante au goût de Léa (et au mien aussi). Puis arrive enfin le groupe. Léa ne tient plus en place. Elle se lève, danse, chante le peu de paroles qu'elle connaisse, et se laisse emporter par l'ambiance sans que je ne la guide. Elle se précipite à la chasse aux confettis quand ceux-ci nous arrivent sagement sur Traffic Girl. Par moment elle s'assied, quand la chanson est plus calme.

Puis arrive le moment de "3 nuits par semaine". "Maman, il est où, Nicola ?" Oui, Nicola a disparu de la scène, pour son "tour" habituel des gradins. "Tiens, Léa, il est là" lui dis-je quelques instants plus tard en montrant Nicola pas très loin de la technique. "Il va venir par ici ?" "Tu verras bien". Et le voilà qui descend vers nous, je mets Léa devant moi, je souris à Nicola. Il est "étonné" (me semble-t-il) de voir Léa là, il lui caresse la joue et le bras, et moi il me touche l'épaule. Léa est aux anges. Premier concert et elle a pu voir Nicola de très près. Que demander de plus pour un tout premier concert ? Rien.

Après le concert, Léa est harassée, elle ne bougeait plus de son siège quelques titres avant la fin du concert. On part acheter un bracelet en silicone pour Théa et elle, mais elle perdra le sien lors du retour à l'hôtel. On en recevra un plus tard grâce à Elise.

On grignote un bon coup de retour dans la chambre, et Léa aura du mal à s'endormir avec toutes les émotions du concert, préférant me taquiner que Nicola lui a caressé la joue et pas à moi au lieu de chercher le sommeil.