Arras, 30 juin 2007

Nous sommes parties (nous sommes 4 filles) ce matin direction Arras, pour le festival. Près de deux heures de route.

Arrivées là-bas, nous avons cherché un parking pas trop loin de la Grand-Place. Comme nous ne trouvions pas, nous nous sommes arrêtées pour demander le renseignement à un policier. Bien entendu, c'est moi qui en fut chargée.

Nous trouvons finalement et partons boire un café, puis nous retrouvons des amis sur la Grand-Place. Ensuite, nous allons dans une rue parallèle pour y faire la file d'attente et y rejoignons d'autres amis. On papote, on fait connaissance, on se maquille, on se prépare...

C'est incroyable l'irrespect de beaucoup de ces fans qui attendent aussi. Impossible de s'asseoir pour patienter, on est serrés comme dans une boîte à sardines. Je crois même qu'elles ont plus de place dans leur petite boîte que nous dans cette foule. Le moment tant attendu arrive: les vigiles ont ouvert la rue qui nous relie à la Grand-Place. Cohue, bousculades, il y en a même qui se retrouvent "scotchés" aux murs des maisons, et c'est à peine pour d'autres s'ils ne sont pas renversés et piétinés.

Un petit concert d'une demie-heure pour encore patienter mais on ne s'en occupe pas. Puis les vigiles ouvrent les paravents pour nous laisser entrer et on court pour être le plus près possible de la scène. Cette fois, je suis devant Boris, contrairement à Bordeaux où j'étais face à Oli. Ma soeur est avec moi. Isa et Lolo sont par chance devant Nicola. Il y a deux autres groupes avant Indo. On s'en moque. On n'est pas là pour eux (qu'on est méchantes...). Enfin arrive Indo, avec 45 minutes de retard. Nicola s'excuse du retard, dû à la mauvaise organisation du festival.

Pas la même playlist que pour Bordeaux. La plupart des même titres mais quelques changements néanmoins. Le concert démarre avec les horloges qui se déglinguent, mais atterrit sur "Dunkerque". "Ceremonia" n'est plus là, forcément, y a pas moyen de mettre le rideau blanc... S'ensuivent "Alice et June", "Marylin", "Punker" et son singe, "Mao Boy", "Ladyboy" et son ours tueur. Puis c'est aux tours de "J'ai demandé à la lune" et "Pink Water" où nous remplaçons à tour de rôle Pauline et Brian. "June" vient, mais fait place à "Electrastar", et ce "3 nuits par semaine"...

Le medley arrive avec "Miss Paramount" suivie par "Popstitute". Quant à "Stef 2", il est poursuivi par "Astroboy".

Dans toute cette foulée musicale, nous en avons profité pour souhaiter un bon anniversaire à Marc.

Ils s'en vont... On les rappelle et rappelle... Et ils reviennent! Avec "Crash me", puis un petit coup de piano sur "3è sexe"pour enchaîner sur "Vibrator", où cette fois nous n'avons pas droit au strip-tease de Boris, mais nous ne perdons rien au change... Il nous montre son postérieur! Mais pas assez longtemps pour que je puisse en prendre la photo!

Notre bel "aventurier" vient nous rendre visite, puis nous nous laisse en plan pour terminer avec "You spin me round". Encore pleins de souvenirs...

Nous quittons la Grand-Place en essayant de retrouver Isa et Lolo. On en profite même pour prendre la photo du grand ours rose armé en cette nuit fraîche. Il fait vraiment peur ce nounours la nuit.