On garde les mêmes

Après cette migration mouvementée, on reprend les bonnes vieilles habitudes. Celles que j'ai depuis un peu plus de trois ans maintenant.

Les sous-pages sont devenues des pages à parts entières, la première page des catégories devient la "page d'accueil de la catégorie", le vocabulaire de l'hébergeur change un peu. Les sous-pages ne sont plus reliées entre elles. Il va falloir y remédier. Le site est navigable, les serveurs stabilisés, mais quel bordel !!!

Donc on y va. Je ne sais pas où, mais j'y plonge à corps brisé. Remettre dans un ordre précis les menus, dans un ordre défini les catégories, dans un ordre logique et/ou chronologique les pages, dans un ordre ... ZUT !!!

Ouvrir chaque page et chaque catégorie, et prendre en main la nouvelle administration, comprendre son nouveau fonctionnement ... et vérifier des milliers de fois sur internet si ce que l'on a fait comme manipulation donne le résultat escompté. Recommencer encore et encore si ce n'est pas le cas. Cogiter durant des heures pour savoir comment raccourcir les pages pour le chargement, comment tout réorganiser pour la milliardième fois, et SURTOUT, comment relier les pages entre elles. 1800 pages, quel travail titanesque ... J'en ai le vertige rien que d'y penser.

Mais j'ai mes fans sur Twitter. Emeline, Angélique, Michelle, Graziella, Brigitte (pour les principales) sont là à me soutenir moralement, à m'encourager, ... Une baisse de moral dans le travail, elles arrivaient et hop ! je repartais à l'assaut. Je ne pourrais jamais assez les remercier. Si elles savaient seulement ...

Mais pour que ce travail long et fastidieux ne soit pas trop monotone, j'ajoutais de temps à autres des petites nouveautés, qui sont toujours écrites dans mon petit carnet ...

Et bien sûr, pour ne pas changer, mon fournisseur internet foire encore les factures. Et me retire aussi la télé. Je fais ce que j'ai dit. Je change d'opérateur. Il me faudra quand même six semaines pour en changer. Six semaines sans pouvoir continuer la remise en page. C'est pire qu'un capharnaüm sur le site.